Les concours et les épreuves (journalisme)

Dans cette section, nous présentons les concours et épreuves des concours de journalisme des principales écoles de journalisme reconnues en France. Les dates des concours et les informations sur les épreuves sont régulièrement mises à jour.

Sciences Po

Master de journalisme
Double diplôme en journalisme Sciences Po / Columbia
Double master journalisme et affaires internationales

Les informations quant à la procédure d’admission sont disponibles sur le site de Sciences Po

Admission en Master : la note de synthèse

L’épreuve écrite aura lieu le 17 février 2017 au Parc des Expositions Paris Nord Villepinte, ZAC Paris Nord 2 – 93 420 Villepinte.

L’épreuve écrite comporte deux volets : une note de synthèse notée sur 16 points et une série de questions (2 ou 3), notées sur 4 points.

La note de synthèse porte sur une proposition de deux sujets, avec un corpus d’une dizaine de textes pour chaque sujet. Les candidats ne doivent traiter qu’un seul sujet.

L’épreuve écrite d’admissibilité en Master dure 4 heures. Elle est corrigée par des enseignants de l’enseignement supérieur. Les compétences évaluées sont l’ouverture d’esprit des candidats, leur capacité à placer les faits dans leur contexte, la curiosité personnelle.

Voici ce que dit Sciences Po à propos de la note de synthèse :
Principaux traits de la note de synthèse Une note de synthèse n’est pas une compilation de différents articles ; il ne s’agit donc pas de résumer chaque document, en en indiquant la source et la date, mais d’identifier le problème du sujet et de sélectionner les contenus de façon critique. Il ne faut pas davantage chercher à résumer l’ensemble du dossier mais trouver un axe pour mettre en perspective les enjeux du problème. Si les documents présentent souvent des points de vue contradictoires, il n’est pas souhaitable de tenter de les concilier à toute force. Il faut donc parvenir à se servir de l’intégralité du dossier (jusqu’aux derniers documents) pour en opérer une synthèse critique qui, sans prendre parti, identifie clairement les acteurs et met en perspective les prises de position. Trop de copies substituent des préconisations à la réflexion ou bien se permettent des propos moralisateurs ou partisans qui n'ont pas lieu d'être. Le plus important dans ce travail est d’être très attentif à la lettre de l’énoncé, d’en dégager les présupposés et les enjeux afin de construire une problématique et de proposer un plan structuré – qui peut revêtir différentes formes, sans qu’il y ait d’autres attendus qu’une attention précise à la problématisation.
Annales des sujets de Sciences Po (Master Journalisme) en 2015
- Note de synthèse – sujet 1
- Note de synthèse – sujet 2
- Rapport de correction
- Exemple de copie 1
- Exemple de copie 2
Annales des sujets de Sciences Po (Master Journalisme) en 2016
- Note de synthèse – sujet 1
- Note de synthèse – sujet 2
- Rapport de correction
- Exemple de copie 1
- Exemple de copie 2

CELSA

Le CELSA propose une formation en deux ans (Master 1 et Master 2) ouverte à tous les étudiants ayant suivi avec succès au moins trois années d’études supérieures.

Les épreuves écrites d’admissibilité comprennent :
- Dossier de dépêches (3 heures, coefficient 3)
Un dossier d’une vingtaine de dépêches ayant trait à un sujet donné est remis aux candidats qui doivent répondre de manière synthétique à plusieurs questions. Cette épreuve fait appel aux qualités d’analyse, de raisonnement, de synthèse et d’expression des candidats ainsi qu’à leur intérêt pour l’actualité.
- Épreuve de créativité (1 heure 30, coefficient 3)
A partir de supports écrits ou audiovisuels, les étudiants devront proposer la rédaction d'un texte original et cohérent.
- Questionnaire de culture générale/actualité (1 heure 30, coefficient 2)
Portant sur l’actualité des mois précédant le concours et sur la vie économique, sociale, culturelle…, l’épreuve vise à vérifier l’intérêt des candidats pour les événements, les débats, les idées, les positions des personnalités contemporaines et les faits de société rapportés par les médias.
- Anglais (1 heure 30, coefficient 2)
L’épreuve se présente sous la double forme d’un test permettant d’évaluer le niveau des connaissances sur le plan des structures grammaticales et lexicales (texte à trous) et d’un exercice de rédaction (essai de 300 à 400 mots). Pour cet exercice, il est demandé de développer une réflexion personnelle en s’appuyant sur des exemples précis et concrets qui témoignent d’un intérêt pour l’international.

Les candidats admissibles au concours du CELSA passent ensuite des épreuves orales d’admission
- Examen oral d’anglais (coefficient 2)
Les candidats écoutent pendant 15 minutes l’enregistrement d'environ 5 minutes d'une émission de radio (la prise de notes est autorisée). Ils doivent être ensuite capables de le résumer et de répondre en anglais aux questions d’un jury anglophone. Cette épreuve vise à apprécier le niveau de compréhension auditive et d’expression orale des candidats.
- Entretien avec le jury (coefficient 8)
Les candidats déclarés admissibles se présentent aux entretiens devant une commission d’admission. Cette commission, composée d’universitaires et de journalistes appréciera lors de l’entretien la motivation du candidat et ses aptitudes à exercer le métier de journaliste.

CFJ

Les inscriptions au concours du CFJ sont ouvertes de janvier 2017 au lundi 24 avril 2017 à midi.

Les épreuves d’admissibilité au CFJ se déroulent le vendredi 12 mai 2017 (journée complète) au CIG, 157 avenue Jean Lolive – 93 698 Pantin.

Les épreuves d’admissibilité comprennent :
- Un QCM (45 minutes)
100 questions à choix multiples sont soumises au candidat. Elles sont destinées à vérifier ses connaissances larges sur l’actualité nationale et internationale, politique, économique, sociale, sociétale, scientifique, sportive, média ou encore culturelle.
- Des sujets d’actualité (1 heure 45)
Trois titres d’article portant sur trois grands thèmes de l’actualité récente sont proposés au candidat. Le candidat doit en choisir deux et rédiger un articule court d’une page maximum pour chacun des deux articles choisis.
Cette épreuve vise à évaluer la connaissance précise d’un point d’actualité donné, l’esprit d’analyse, de réflexion et de synthèse.
Total QCM + sujets d’actualité : 2 heures 30 – coefficient 4

- Un QCM de culture générale
60 questions à choix multiples sont soumises au candidat. Elles sont destinées à vérifier ses connaissances générales dans les domaines suivants : histoire, géographie, religion, santé, sciences, sports, arts et littérature, institutions, droit et économie.
- Un QCM de français
40 questions à choix multiples sont soumises au candidat. Elles sont destinées à vérifier ses connaissances générales en grammaire, vocabulaire et orthographe.
Total QCM de culture générale + français : 1 heure 30 - coefficient 3

- La rédaction d’un synopsis – coefficient 2 (durée : 1 heure)
« Préparez une émission, un débat (TV ou radio), sur un grand thème d’actualité »
Deux thèmes d’émission sont proposés au candidat. Le candidat doit en choisir un et les noms de personnalités invitées à débattre. L’équilibre et la pertinence des points de vue devront être pris en compte et argumentés. Le candidat doit rédiger une présentation courte de chaque invité et trois questions qui pourraient lui être posées par le journaliste au cours de l’émission.
Le candidat doit également proposer un déroulé de l’émission : ordre des prises de parole, relances possibles, autres éléments d’éclairage éventuels (témoignages, reportages, infographies, documents annexes, etc.).
Cette épreuve vise à évaluer l’à-propos, la connaissance des médias audiovisuels, les réflexes journalistiques et la capacité des candidats à mettre un sujet en perspective.

- Une épreuve de créativité – coefficient 3 (durée : 1 heure 30)
Les candidats ont à traiter librement d’un thème imposé. Tous les genres de l’expression écrite sont permis. Cette épreuve est l’occasion, pour le candidat, de démontrer sa vivacité d’esprit, ses qualités d’écriture et son originalité.

Les épreuves d’admission au concours du CFJ
- Enquête reportage (écrit)
Chaque candidat dispose de 10 heures pour traiter un sujet tiré au sort le matin. Il doit impérativement effectuer son enquête seul, par ses propres moyens. La rédaction a lieu au CFJ entre 18 heures et 20 heures. La réussite à cette épreuve impose un travail de recherche de l’information, incluant des rencontres avec des interlocuteurs bien choisis. La dimension “reportage” implique que l’on rapporte non seulement des faits, des chiffres, mais aussi des choses vues et entendues.
- Enquête reportage (oral) Le lendemain après-midi, le candidat expose et justifie sa démarche et ses choix devant un jury de professionnels.
- Sélection de dépêches en français et en anglais (oral) (*) Quinze dépêches d’agence rédigées en français ou en anglais sont remises au candidat. Le candidat a 30 minutes pour en prendre connaissance, retenir et classer les 7 dépêches qu'il pourrait proposer le même jour pour un journal radio. Pendant 20 minutes, il doit ensuite présenter et défendre ses choix devant un jury bilingue, constitué d'un journaliste francophone et d'un journaliste anglophone. Le candidat est jugé sur sa capacité à distinguer les sujets pertinents dans une masse d’informations et à en démontrer l’intérêt. Des questions lui sont posées indifféremment en français et en anglais. Le candidat doit se montrer apte à y répondre dans la langue de son interlocuteur et, le cas échéant, démontrer sa capacité à comprendre un texte rédigé en anglais et à tenir une conversation dans cette langue. (*)
(*) Pour alléger la seconde journée des épreuves d'admission, les épreuves d'Anglais et de Sélection de dépêches ont été regroupées en une épreuve unique intitulée Sélection de dépêches en français et en anglais. Les compétences attendues et la préparation requise de la part du candidat sont identiques à celles mises en oeuvre lors de la dernière édition du concours.

ENTRETIEN DE MOTIVATION (ORAL)
Tous les candidats ont un entretien approfondi avec un jury composé de responsables de l’école et de journalistes professionnels. Il vise à apprécier leur degré de motivation, leur état de préparation et leurs aptitudes à exercer le métier de journaliste ; ceci dans le souci d’éviter toute erreur d’orientation.

IPJ

Les épreuves d’admissibilité de l’IPJ comprennent :
- Un questionnaire de culture générale (coefficient 1,5 – 45 minutes) - QCM. 20 catégories de questions, 5 questions par catégorie. Au total 100 questions.
- Une épreuve de maîtrise de la langue française (coefficient 2 – 45 minutes)
(orthographe, syntaxe, vocabulaire, ponctuation, incohérences, inexactitudes…), sous forme d'un QCM de 40 questions
- Un questionnaire de réflexion logique (coefficient 1,5 – 1 heure)
L’épreuve de réflexion logique est destinée à évaluer les capacités de raisonnement logique du candidat. Elle teste notamment les compétences nécessaires au Data journalisme. Nouveauté 2016 : le nombre des questions est ramené à 20 (contre 30 précédemment). La durée de l'épreuve, une heure, est inchangée.

Exemple d’énigme du questionnaire de réflexion logique de l’IPJ :
« Un sculpteur nommé Blanc, un violoniste nommé Noir et un poète nommé Roux se rencontrent dans un café. L’un deux dit « Mes cheveux sont noirs, les vôtres sont respectivement roux et blancs, mais aucun de nous trois n’a une couleur de cheveux correspondant à son nom. ». « C’est ma foi vrai », répond Blanc. Quelle est la couleur des cheveux du poète ?

Exemple d’exercice mathématique :
« Votre mission, si vous l’acceptez, est d’établir une égalité en utilisant les nombres 2, 3, 4 et 5 ainsi que les opérateurs + et =. Chaque nombre et opérateur doit être utilisé exactement une fois. Interdiction d’utiliser d’autres nombres et opérateurs ».

- La rédaction d’un synopsis d’article (coefficient 2,5 – 1 heure 30)
L’épreuve permet d’estimer la créativité du candidat, sa capacité à construire, ordonner et traduire les divers éléments d’un sujet à destination d’un public déterminé.
- Une épreuve des 5W (coefficient 2,5 – 1 heure 30)
En 25 questions, à partir d’un mot, d’une photo ou d’une phrase, le candidat doit retrouver l’événement évoqué en indiquant le lieu, la date ou la période, la ou les personnes impliquées et remettre l’événement dans le contexte.

Les épreuves d’admission au concours de l'IPJ
- Entretien individuel sur l’actualité (coefficient 3 – 20 minutes)
Comme pour les épreuves écrites, le jury veut évaluer votre connaissance de l'actualité, mais aussi votre intérêt pour l'information, votre capacité à hiérarchiser, comprendre et décrypter. Il est indispensable que vous suiviez l'actualité jusqu'au dernier moment.
- Entretien individuel de motivation (coefficient 3 – 20 minutes)
Un entretien avec un enseignant de l’Institut et des professionnels des médias permet d’évaluer le degré de motivation du candidat et la pertinence de son projet professionnel.
- Langue vivante (anglais, espagnol ou allemand) (coefficient 2 – 15 minutes)
Cette épreuve d’une quinzaine de minutes est destinée à évaluer le niveau du candidat selon le cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL). Elle consiste en un entretien journalistique portant sur un thème d’actualité et sur le parcours du candidat.
- Epreuve rédactionnelle collective (coefficient 1 + 1 – 4 heures)
L’épreuve rédactionnelle collective est destinée à évaluer la capacité des candidats à produire un travail en équipe (en groupe de 6 à 10). Elle est notée sur 20 (coefficient 1). La même note est attribuée à tous les membres du groupe. Il ne s’agit donc pas d’être en compétition, mais bien en coopération au sein du groupe. Toutefois une bonification (coefficient 1 également) est prévue pour les candidats ayant apporté le plus au travail collectif et à la production d’idées pertinentes.

IFP

La première étape d’admission à l’IFP est une sélection sur dossier notée sur 10 points.
La deuxième étape est une série d’épreuves écrites notées sur 80 points. Elles comprennent :
- Une épreuve de « réflexion sur les médias » sous forme de dissertation (40 points – 2 heures)
En 2016, l’IFP indiquait qu’il était fortement conseillé de lire les ouvrages suivants :
LIEN AMAZON Viviane Colson, Juliette de Maeyer, Florence Le Cam, "Du pigeon voyageur à Twitter. Histoire matérielle du journalisme", Bruxelles, Editions du Centre d'action laïque Espace de libertés, 2013.
LIEN AMAZON Ivan Chupin, Nicolas Hubé, Nicolas Kaciaf, "Histoire politique et économique des médias en France", Paris, La Découverte, coll. Repères, 2009.
- Une épreuve mêlant questions d’actualité et questions de culture générale (60 minutes – 40 points)

Les candidats ayant obtenu une moyenne équivalente ou supérieure à 10 sur 20 (40 points sur 80) sont déclarés admissibles.

La troisième étape est un écrit, un reportage, un entretien notés sur 110 points, ainsi qu’une épreuve pratique facultative.
1. épreuve écrite d'anglais (1 heure - 20 points)
2. un reportage (8 heures - 40 points)
3. un entretien avec le jury composé d'universitaires et de journalistes professionnels (50 points)
4. épreuve pratique (de sourcing) à option : les candidats qui le souhaitent peuvent passer cette épreuve et obtenir jusqu'à 3 points "bonus" s'ajoutant au total général des points obtenus. (3 points pour les dix premières bonnes réponses, 2 points pour les dix suivantes, 1 point pour les dix suivantes).

CUEJ (Strasbourg)

L’inscription au concours du CUEJ de Strasbourg s’effectue jusqu’au 3 avril 2017 à minuit.

Les épreuves d’admissibilité du CUEJ ont lieu le vendredi 21 avril 2017. Elles comprennent :
- Article sur un thème de société (3 heures noté sur 50)
Le sujet est assez vaste, sur un événement qui a fait l’actualité et soulevé des débats. En 2015, par exemple, le sujet était : « Est-il oui ou non légitime (sur le plan éthique, politique et juridique) qu’un artiste comique puisse dire sur scène tout ce qu’il a envie de dire ? En vous appuyant sur l’actualité récente, vous traiterez ce sujet en trois parties. Vous reconstituerez d’abord les arguments pour et contre. Vous étendrez ensuite l’analyse argumentative à la diffusion sur Internet de ces spectacles. Enfin, vous terminerez en faisant une revue des enjeux de société que cette problématique soulève ».
- Connaissance de l'actualité (2 heures noté sur 50)

Dans un premier temps, cinq extraits vidéo sont présentés. Ils passent deux fois chacun et sont diffusés à la suite. Les candidats peuvent prendre des notes.

Dans un second temps, il est demandé aux candidats de commenter cinq titres d’articles publiés au cours de l’année. Voici des exemples d’articles proposés au concours en 2016 :
1 - Dans un Brésil en crise, l’armée assure qu’elle respectera la Constitution - AFP, 25 mars 2016 2 - Eagles of Death Metal frontman : « Everybody has to have guns » - The Guardian, 16 février 2016 3 - Les Européens décortiquent le système d’optimisation fiscale d’Ikéa - Les Echos, 16 février 2016 4 - « Facebook est devenu le kiosque mondial de l’information » - Le Un, 9 mars 2016 5 - Faut-il reconstruire Palmyre ? L’Obs, 30 mars 2016
En 2015 :
1. Le Yémen et le danger d’embrasement régional – Le Monde, 28 mars 2015 2. The French Surveillance State – New York Times, 31 mars 2015 3. La Russie en proie au rouble – Libération, 16 décembre 2014 4. La conférence climat de Paris est déjà mal partie - slate.fr, 1er avril 2015 5. Le droit à l'oubli victime de son succès en France - Les Echos, 23 octobre 2014

- Observation/Reportage (2 heures noté sur 50)
Durant cette épreuve, les candidats doivent décrire avec le plus de précisions possibles, un document visuel (photo ou vidéo) projeté pendant une minute environ. Les candidats doivent ensuite rédiger un texte de 320 mots.

Les épreuves orales d’admission ont lieu les Mercredi 7 juin, jeudi 8 juin, vendredi 9 juin, mercredi 14 juin, jeudi 15 juin et vendredi 16 juin 2017.

ESJ Lille

Le concours au master de l’ESJ Lille est organisé en deux temps :

Epreuves d’admissibilité
1 – Libre propos (durée 1h30, coefficient 2)
Le candidat rédige un texte libre dont le thème lui est suggéré de manière à permettre des interprétations variées. Il s’agit de tester la créativité du candidat, la richesse de ses moyens d’expression, la fécondité de son imagination et sa capacité à la maîtriser, son aptitude à sortir des sentiers battus sans se précipiter dans l’extravagance.
En 2015, il était demandé aux candidats de poursuivre l’histoire à la suite d’un incipit de l’œuvre de John Irving, L’hôtel New Hampshire : « L’été où mon père fit l’acquisition de l’ours, aucun de nous n’étais né… »
2 – Actualité et compréhension du monde contemporain (durée 2h00, coefficient 3)
Le candidat répond à une série de questions d’actualité et de compréhension du monde contemporain qui concernent des faits survenus dans les derniers mois qui précèdent le concours.
Les questions d’actualité peuvent être de plusieurs natures :
- Questions simples, à développer (exemple : où a été enterré Amedy Coulibaly ? » ; « je suis la capitale de l’Iran, qui suis-je ? »)
- Questions plus développées sur deux ou trois lignes (exemple : « qu’est-ce que le mouvement Pediga ? »)
- Questions longues à développer sur 4 ou 5 lignes (exemple : fonctionnement des institutions européennes)
- Une ou deux questions à développer sur une page (exemple : « donnez un résumé des événements liés au génocide rwandais »)
Les questions portent également sur des images. Les candidats ne doivent pas développer, mais donner les noms de personnalités présentées sous forme de photos.
L’épreuve contient également des questions de logique, de bon sens et de culture générale. Quelques exemples de questions de logique tirés du concours de l’ESJ Lille en 2016 :
- Un salarié perçoit chaque mois une somme de 1 200 euros net. Son budget se décompose ainsi : 30% logement, 20% alimentation, 25% transports et un dernier poste « loisirs ». 1- Quel est le montant en euros du poste loisirs ?
- Une rue contient 100 maisons qu’un peintre doit repreindre et numéroter de 1 à 100. Combien de fois peint-il le chiffre 9 ?
3 – Film (durée 3h, coefficient 2)
Aussitôt après la projection d’un film, le candidat rédige un texte. Le jury cherche à vérifier sa capacité à être témoin d’événements et à les restituer en les hiérarchisant. Tous les genres de films (fiction, documentaire, film d’animation) peuvent servir de support à cette épreuve. En 2014, le film proposé était « La Révélation ». Les candidats sont autorisés à prendre des notes pendant la projection du film. On leur demande ensuite de résumer le film « dans la peau d’un personnage ». En 2016, le film choisi par l’ESJ Lille était : Les Triplettes de Belleville de Sylvain Chomet (2003).
4 – Français (durée 30 mn, coefficient 1)
Le candidat répond à une série de questions visant à juger sa maîtrise de la langue française. Ces questions peuvent porter sur du vocabulaire, de la grammaire, de la conjugaison. Quelques exemples, tirés du concours en 2015 :
1- « Aux Jobards (Loiret), M. David, furieux que sa femme n’aimât pas que lui, l’a tué à coups de fourche et de fusil. » À quel temps est ici conjugué le verbe aimer ?
2- « A Douaouda, un couple ont capturé un galant trop hardi et l’ont mutilé, annulant à jamais sa concupissence.» Proposez un synonyme du dernier mot de la phrase.
3- « M. Chanudet sera huit ans reclus. Notaire aux Bourdelins, il s’était, des faux aidants, approprié 187.000 fr. » Ecrivez en toutes lettres la somme indiquée.

Pour accéder aux annales corrigées du concours de l’ESJ Lille, cliquez ici

Epreuves orales d’admission au concours de l'ESJ Lille
1 – Démarche de reportage (15 mn de préparation, 20 mn à l’oral – note sur 20 points)
Le candidat tire au sort deux sujets et en choisit un. Il dispose de 15 minutes pour se préparer. Il se présente ensuite devant un jury à qui il doit détailler la démarche de reportage qu’il mettrait en place pour un média qu’il détermine. Il doit être capable de contextualiser son sujet et de répondre à toute question qui s’y rattachent.
2 – Projet professionnel (pas de préparation, 20 à 30 mn à l’oral – note sur 60 points)
Le candidat est interrogé sur son projet professionnel. L’objectif principal poursuivi par le jury est de vérifier la solidité et la motivation du projet professionnel.
3 – Anglais (15 mn de rédaction et 15 mn d’entretien – note sur 20 points)
Le candidat tire un sujet au sort, doit écrire sur le thème imposé une brève d’environ 10 lignes. Il se présente ensuite face à un examinateur et entretient avec lui une discussion sur ce thème. L’examinateur tiendra compte prioritairement de la prestation orale du candidat qui sera pondérée par sa prestation écrite.

IJBA Bordeaux

Les épreuves d’admissibilité au Master professionnel de journalisme de l’IJBA Bordeaux sont :
Epreuve de langue française : vocabulaire, grammaire et syntaxe (20 points);
Généralement, l’épreuve consiste en un texte à corriger et deux autres exercices de vocabulaire, de syntaxe ou de conjugaison. Les questions se ressemblent beaucoup d’une année à l’autre.
Questionnaire d’actualité et de culture générale (20 points);
Résumé critique de film pour apprécier les qualités d’expression et d’analyse (20 points);
Projet d’enquête destiné à évaluer la connaissance des sources d’information et la capacité à mettre en œuvre une démarche journalistique (30 points).

Les épreuves de l’IJBA Bordeaux ne durent que 30 minutes !

Les épreuves d’admission d' l'IJBA comportent : - Un entretien de 30 minutes en trois parties :
- Questions d’actualité et de culture générale - Expériences professionnelles et motivation - Sujet libre : le candidat doit convaincre le jury de l’intérêt journalistique du sujet de son choix en 5 minutes. Il ou elle doit également apporter une production journalistique qu’il ou elle juge de grande qualité (photo, article de presse, dessin, page web etc.) accompagné d’un bref commentaire.

DES QUESTIONS ?
CONTACTEZ-NOUS